livraison offerte en France métropolitaine !

Carreau, barnum, tirage au sort : un matin sur le marché du Cap-Ferret ⛅

7:00 : premier cri du réveil - détresse / 7:05 : deuxième cri - lassitude / 7:10 : troisième cri - angoisse / 7:15 : quatrième cri - panique

7:15-7:25 : Douche, toilette, saut dans la camionnette Dacia gentiment prêtée pour l'été et direction le marché du Cap Ferret pour le tirage au sort.  

7:30 : Arrivée plus ou moins en catastrophe à la guérite de Rémi, le placier du marché, pour inscrire notre nom dans la machine qui décidera de notre avenir sur les 8 heures à venir. En croisant les doigts et discutant avec les commerçants qui sont aussi présents, nous écoutons Rémi dérouler la liste des heureux élus qui auront la chance de se battre dans l'arène du marché pendant la matinée à venir. En moyenne 35 places pour 70 commerçants (nb: quand on n'est pas tirés, on peut finir par trouver un petit arrangement, ne pas hésiter à insister...) La tension est palpable, les commerçant tendent l'oreille, à ce moment-là on entend les mouches... et Rémi !

Victoire ! Nous sommes non seulement tirés au sort, mais en plus de ça sur un emplacement très passant ! Cette fois-ci, c'est la bonne, ça va vendre.

8:00 : Installation du stand: tables, parasol, costumes, cadres photo, flyers, sacs, terminal de paiement (nous recommandons d'ailleurs les solutions iZettle ou Sum'up, très pratiques pour ce genre d'activité). 

8:30 : avec Romain le vendeur d'espadrilles, Antoinette la vendeuse de bijoux, ou encore Claire la vendeuse de cashmere, direction chez Peyo ou Lemoine pour enfin pleinement se réveiller autour d'un petit déjeuner; Angélique opte pour une brioche et jus de fruit (Lemoine), je me tourne naturellement vers la tortilla chorizo et son verre d'eau (Peyo).

9:00 : retour au stand, on discute de la marque, des inventaires, on répond aux mails, on s'étire, on attend surtout les premiers clients. 

10:00 : ...

10:30 : ...

11:00 : ...

11:30 : Ca y est le marché commence à s'animer ! Il est 11:30 le Ferret s'éveille, il est 11:30 on n'a plus sommeil. Notre marque est nouvelle, les gens ne nous connaissent pas, contrairement à la majorité des camelots du marché qui viennent depuis longtemps sur ce marché, il va falloir parler, raconter, amuser, attirer, interpeller.

L'avantage du marché c'est que l'on rencontre tout type de personnes et que l'on peut jouer avec eux de tout type de manières: la personne âgée qui fait son petit tour quotidien et qui "regarde", le jeune dont les effluves d'alcool viennent nous titiller les nasales qui "trouve ça très cool mais reviendra avec sa mère", la mère de famille qui "trouve ça super chouette mais qui reviendra avec son fils", ou la personne, curieuse, sympathique, esthétique, moderne qui a tout compris et qui d'un flamboyant "génial ces costumes de bain, c'est coloré, ça change, c'est léger, et puis vous avez l'air sympa, allez, mettez m'en trois dans un sac !", dégaine sa carte bancaire et illumine notre matinée !

Sur cette journée, nous aurons vendu une dizaine de costumes, parlé à une trentaine de personnes et eu autant de retours sur nos produits et notre marque. Une bonne matinée. 

13:30 : on débauche / 14:00 : déjeuner / 15:00-17:00 : sieste / 17:00-18:30 : inventaires, comptes, travail sur la boîte / 18:30 - le plus tôt possible avant 7:00 : enfilage du costume de bain, bateau, pétanque, apéro, dîner, apéro, fête et public relations (always... !)

7:05 : premier cri du réveil - détresse ....

Bref, vous l'aurez compris, faire les marchés l'été c'est la garantie de journées bien remplies, mais aussi de rencontres, de retours clients, de conseils de commerçants, et d'idées pour la saison d'après.

Lancez-vous, tous les gagnants ont tenté leur chance !

Mini lexique pour un marché réussi:

  • barnum : chapiteau à quatre pieds, souvent plus pratique qu'un parasol
  • carreau : emplacement individuel sur un marché
  • débaucher : ranger son stand
  • camelot : commerçant sur marché
  • carte de commerçant ambulant : sésame permettant l'accès au marché
  • casquette : petit pièce de toile à tendre en prolongement de votre barnum ou parasol en cas de soleil ou de pluie importante
  • Amalone : le stand à ne pas louper

PS : Un grand merci à tous ceux qui sont passés nous dire bonjour, nous encourager, nous aider, partager un croissant, un sandwich, une bière. ❤

Et merci à Gustave et Louis, qui ont fait à peu près la même chose sur le marché de l'Île d'Yeu ! 

← Article précédent